HYPNOSE ERICKSONIENNE, EFT, REIKI USUI, SOINS ENERGETIQUES, REFLEXOLOGIE à HENDAYE/ST JEAN DE LUZ/BIARRITZ/BAYONNE/PAU/MIOS/BORDEAUX/LILLE/RUMILLY – PYRENEES ATLANTIQUES 64 – AQUITAINE 33 – NORD 59 – HAUTE SAVOIE 74

Bienvenue sur le blog de l’Association « Les Ateliers de la Transformation »

 

JOURNEE « SOINS ENERGETIQUES » 24 septembre, 2011

Classé dans : Non classé — frederique nepveux @ 14:55

ATELIER DE « SOINS ENERGETIQUES »

Tout public – Pas de pré-requis

Ressentir l’énergie « extérieure » et l’utiliser
Recentrer les corps énergétiques
Vider les énergies usagées du corps physique
Recharger en énergie le corps physique
Nettoyer le corps éthérique…..
Se recharger, se nettoyer, se protéger.
Nettoyer un lieu
et plus encore….

Samedi 29 octobre 2011 de 9H30 à 17H30
Pause déjeuner 12h30 – 14h30
A (33380) MIOS – Espace Zenitude

Tarif : 120 € – les places sont limitées !

Au cours de cette journée, vous aurez l’occasion d’apprendre ces nouvelles techniques et serez à même de les pratiquer.


INFORMATIONS ET INSCRIPTIONS :

Association “Les Ateliers de la Transformation” – Villa “La Chozita”
2 Rue Courtade – 64500 Saint Jean de Luz

Par courriel : atelierstransformation@gmail.com
Par téléphone : 06 87 52 82 61

 

 

CE QU’EN PENSENT LES STAGIAIRES……… 20 juillet, 2011

Classé dans : Non classé — frederique nepveux @ 11:29

FORMATION A L’EFT (Emotionnal Freedom Technique) – MIOS (33)

Bonjour frédérique,

Désolé pour le retard à te répondre,

comme j ‘ai pu te le dire à l’issue de la journée du 25 juin.

j’ai beaucoup apprécié ta capacité à transmettre ton savoir avec Passion et Enthousiasme mais aussi, c’est pas le moins important Ecoute et et Empathie.

je comprend que c’était une premiére pour toi, cela ne sera pas la derniére !!!

La pratique de l’EFT me permet de solutionner chaque jour de petits problémes, de lever des barriéres, de désserrer des freins, de reprendre les commandes

de retrouver le pouvoir sur soi c’est vraiement Génial

Bien à toi

Gérard

* * *
* * * *
* * *

Bonjour Frédérique,

merci de ton message,
j’espère que toi aussi tu es bien rentrée , pas trop fatiguée par tout ce que tu nous as donné…

je suis rentrée en pleine forme, après le coup de pompe que j’ai eu dans l’après midi ( j’étais debout depuis 5h!)
Le dimanche super chaleureux, je l’ai passé à rien faire…

Je connaissais un peu l’EFT, j’avais assisté à une conférence et ensuite j’avais regardé sur Internet…
j’ai beaucoup aimé ta façon de nous le transmettre…on voit bien que tu t’es approprié cet outil, en gardant les bases
tu le fais passer à ta façon…et j’ai bien aimé la facilité avec laquelle on a avancé…

En tout cas pour moi ça a été très constructif…même si je ne suis pas arrivé à « 0″ dans mon échelle, j’ai bien avancé…

Je te remercie encore pour cet atelier…très profitable.

Cordialement
Esther R.

* * *
* * * *
* * *

Frédérique,
Je tiens vraiment à te remercier sincèrement de l’ensemble de ta prestation tant sur le plan didactique que pédagogique. Tout a été parfaitement clair et accessible aux communs des mortels dont je fais partie. Comme tu es imprégnée de conviction et de générosité, tu ne t’es pas contentée d’enseigner : ton éthique et ta personnalité chaleureuse et fraternelle ont illuminé cette journée nous amenant peu à peu à libérer les tensions qui nous habitaient. Chacun d’entre nous a oralisé quelques-unes de ses émotions afin de s’en délivrer sur le champ par la pratique groupée répétées de séances d’EFT.
Cette journée s’est écoulée dans un état de grâce et nous nous sommes quittés heureux, sereins et enrichis.
Quel merveilleux secret que celui que tu nous as révélé ! Une méthode indolore, facile, accessible même aux enfants parce que ludique, altruiste puisque elle peut être véhiculée par les ondes aux êtres qui nous sont chers et, enfin, qui plus est, gratuite puisque nul besoin d’éléments extérieurs.
Je suis convaincue et j’en veux pour preuve l’effet positif de ma première séance personnelle pratiquée le lendemain matin au réveil.
En voiture, je suis toujours angoissée quand je ne conduis pas : j’anticipe, je freine sur d’illusoires pédales, j’ai la tête dans un étau…
Comme je devais faire dans la journée un long voyage de près de 600 km, j’ai fait une séance en partant sur la phrase : « Même si j’ai peur en voiture quand je ne conduis pas, je m’aime, je m’accepte totalement, telle que je suis… »
Après avoir répété 3 fois la phrase clef, j’ai enchaîné la séquence de base EFT que j’ai renouvelée 3 fois avant d’ajouter la gamme des 9 actions pour être sûre de mon coup. Enfin, je n’ai pas oublié de m’hydrater avant, pendant et après.
La magie a opéré puisque je n’ai ni appréhendé ni eu peur pendant le voyage. Je me suis même un peu assoupie au retour. C’est dire combien j’étais décontractée et confiante !
Pour tordre le cou à tout ce qui me déstabilise je compte bien user et abuser de l’EFT et je vais en parler autour de moi.
Merci encore, Frédérique ! Je te recommanderai sans nul doute.

Marie Danielle M.

* * *
* * * *
* * *

Bonjour Frédérique,

Cette formation était super, très enrichissante. Elle m’ouvre de nouvelles perspectives pour progresser sur le long chemin cahotique menant vers la sérénnité…
Le ryhtme de cette journée était parfait, ni trop lent ni trop rapide.
Je vais mettre en pratique l’EFT dès cette semaine sur moi et la semaine prochaine sur ma petite nièce, dont je t’ai un peu parlé.
Au-delà de l’outil EFT, qui semble très intéressant pour mieux gérer ses émotions, on sent chez toi une bienveillance et une éthique très précieuses. Tu transmets la passion de ton métier.
En bref, cela a été pour moi une belle rencontre. Je t’autorise à mettre mes commentaires sur ton blog. D’ailleurs, peux-tu me donner l’adresse de ton site et de ton blog ?
Surtout, saches que je serai intéressée si tu organises des séances individuelles à Mios ou d’autres stages sur une nouvelle thématique.
Encore merci pour tout ce que tu m’a transmis, qui va au-delà d’un simple outil.
Prends soin de toi,
Charlotte M.

 

 

E.F.T. Emotional Freedom Technic (technique de libération émotionnelle) 14 mai, 2011

Classé dans : Non classé — frederique nepveux @ 6:38

INITIATION A L’EFT Emotional Freedom Technic
Technique de Libération des Emotions

Samedi 25 juin 2011 de 9H30 à 17H00
Pause déjeuner 12h30 – 14h30
A (33380) MIOS

Animée par Frédérique NEPVEUX
Thérapeute, certifiée en EFT

Tarif : 90 € – les places sont limitées !

« L’EFT, ou Emotional Freedom Technic (technique de libération émotionnelle) a été mise en place par le Docteur Callahan pour soigner une petite fille de ses phobies
Reprise et simplifiée par Gary Graig, elle part du principe que « toute perturbation psychologique est due à une perturbation énergétique du corps »,
Par une série de tapotements sur des points spécifiques d’entrée et de sortie de méridiens, le flux énergétique va être relancé, les blocages dissous.
Au cours de cette journée, vous aurez l’occasion d’apprendre le protocole EFT et de le pratiquer sur vous-même.

INFORMATIONS ET INSCRIPTIONS :

Association « Les Ateliers de la Transformation » – Villa « La Chozita » – Rue Courtade – 64500 Saint Jean de Luz
Animatrice :frederique.nepveux@gmail.com
Par téléphone : 06 87 52 82 61

 

 

NOUVEAU : ESPACE FORMATIONS 8 juin, 2009

Classé dans : Non classé — frederique nepveux @ 6:20

FORMATIONS

AUTO-HYPNOSE

Ateliers en Week end, 2 jours : 190 euros

 

*AUTO-HYPNOSE et « Minceur »

St Jean de Luz – Pau (64) – Mios (33) – Rumilly (74) – Lille – Cambrai (59) (64)  2011

*AUTO-HYPNOSE « La ligne du temps » (travailler sur son passé, préparer son avenir)

St Jean de Luz-Pau (64) – Mios (33) – Rumilly (74) – Lille-Cambrai (59) (64) 2011

AUTO-HYPNOSE « Créer son futur-Changer de réalité »

St Jean de Luz-Pau (64) – Mios (33) – Rumilly (74) – Lille-Cambrai (59) (64) les  2011

* AUTO-HYPNOSE  » Santé, gestion de la douleur »

St Jean de Luz-Pau (64)- Mios (33) – Rumilly (74) – Lille-Cambrai (59)   (64) les 2011

FORMATIONS

REIKI USUI

REIKI niveau 1   : 150 euros

module en week end (samedi 9h30-18h00 dimanche 9h30-18h00)  2011 à St Jean de Luz-Pau (64) – Bordeaux (33) – Rumilly (74) – Lille-Cambrai (59) (inscriptions ouvertes)

REIKI niveau 2 : 245 euros

module en week end (samedi 9h30-18h00 dimanche 9h30-18h00) 2011 à St Jean de Luz-Pau (64)- Bordeaux (33) – Rumilly (74) – Lille-Cambrai (59) (inscriptions ouvertes)

REIKI niveau 3 : 375 euros

module en week end (samedi 14h30-18h00 dimanche 9h30-18h00) septembre 2011 à St Jean de Luz-Pau (64) – Bordeaux (33) – Rumilly (74) Lille-Cambrai (59) (inscriptions ouvertes)

Maîtrise : se renseigner

 **********

 

 

FORMATIONS

REFLEXOLOGIE Familiale

 

2011 -Pau (64)-Rumilly (74)-Lille-Cambrai (59)

 **********

Lieu des formations : Pyrénées Atlantiques (64) Gironde (33) Nord (59) Haute Savoie (74)

**********

Possibilité d’organiser un stage dans votre région (8 personnes minimum).

Vous disposez d’une salle et d’un hébergement pour votre Enseignant : le stage quel qu’il soit vous est offert.

N’hésitez pas à contacter l’Association « Les Ateliers de la Transformation » -Villa la CHOZITA – Rue Courtade – 64500 Saint Jean de Luz ou contacter l’animatrice fredérique.nepveux@gmail.com – tél 06 87 52 82 61

 

 

Votre Thérapeute au Pays Basque, Animatrice au sein de l’Association « Les Ateliers de la Transformation » 17 février, 2009

Classé dans : Non classé — frederique nepveux @ 23:13

 


Votre Thérapeute au Pays Basque, Animatrice au sein de l'Association

             

                    frederique.nepveux@gmail.com


 

 

 

Sites amis, à découvrir

Classé dans : Non classé — frederique nepveux @ 23:11

John GRINDER - Formation PNL – Exceptionnellement en France (Le maître parmi les maîtres)
http://apsylane.com/seminaire_grinder_et_____bostic_st_clair.html

 


Sites amis, à découvrir 091121080247462604909591
Serge Queudeville - 7 rue des Célestins Marolles – 2410 BROUE – 02 37 43 25 17

http://queudeville.over-blog.com/            http://www.blogg.org/blog-25844-billet-193543.html

 

 

Milton Hyland Erickson

Classé dans : Non classé — frederique nepveux @ 23:08

Milton Hyland Erickson, né le 5 décembre 1901 à Aurum (Nevada) et décédé le 25 mars 1980 à Phoenix (Arizona), est un psychiatre américain connu pour ses travaux sur l’hypnose. L’approche innovante d’Erickson repose sur la certitude que le patient possède les ressources pour répondre de manière nouvelle aux situations qu’il rencontre : il s’agit d’utiliser ses compétences et ses possibilités d’adaptation personnelles. Pendant près d’un demi-siècle, Erickson a joué un rôle prépondérant dans le domaine du renouvellement de l’hypnose à laquelle il a donné ses lettres de noblesse aux États-Unis.

Milton Erickson naît dans une ville minière du Nevada avec un certain nombre de troubles sensoriels et perceptifs congénitaux (daltonisme, amusie) qui l’amènent à vivre le monde d’une manière différente de celle des autres et à prendre en compte, dès son plus jeune âge, la relativité des cadres de références des êtres humains. Il comprend très vite la relativité des sens de la perception et développe un extraordinaire sens de l’observation. Il souffre également de dyslexie. Quelques années après sa naissance, ses parents s’installent dans le Wisconsin, après y avoir acheté une ferme.

Erickson est frappé une première fois par la poliomyélite à l’âge de 17 ans, ce qui lui laisse de nombreuses et douloureuses séquelles physiques. Ses efforts pour se rééduquer l’amènent à redécouvrir par lui-même beaucoup des phénomènes classiques de l’hypnose et de la manière de les utiliser à des fins thérapeutiques.

En 1923 et 1924, Erickson, alors étudiant en médecine, participe au séminaire sur l’hypnose organisé à l’université du Wisconsin par Hull. Erickson nourrit très vite des doutes vis à vis de la conviction de Hull selon laquelle l’opérateur, à travers ce qu’il dit et fait au sujet est beaucoup plus important que les processus comportementaux internes du sujet sous hypnose. Il critique également « l’acharnement de Hull à instaurer une « technique standard » pour l’induction »sans tenir compte des différences individuelles entre les sujets. En octobre 1923, Erickson décide de lancer son propre projet de recherche, qui l’amène à développer diverses techniques d’induction hypnotique permissive et indirecte. Les expériences menées par Erickson déplaisent à Hull qui a l’impression qu’il ne tient pas assez compte de l’importance des suggestions et de la suggestibilité. C’est également en 1923, qu’il se marie pour la première fois.

Erickson est médecin en 1928, d’abord en psychiatrie au Colorado psychopathic hospital, puis médecin assistant au State Hospital for Mental Diseases à Howard (Rhode Island). De 1930 à 1934, il est médecin-adjoint puis médecin-chef du service de recherche à l’hôpital d’état de Worcester dans le Massachusetts. C’est à cette époque qu’il est autorisé officiellement à reprendre ses recherches en hypnose et qu’il publie son premier article sur le sujet. En 1933, après dix ans de vie commune, Erickson se sépare de sa femme et a la garde de leurs trois enfants.

En 1934 il devient Directeur de la recherche psychiatrique à l’hopital psychiatrique Eloise, aussi appelé Wayne County Hospital, dans le Michigan. Cette même année, il épouse Elisabeth Moore, avec qui il aura cinq enfants. C’est également à cette époque que le psychanalyste et neurologue Lawrence Kubie commence à s’intéresser aux travaux d’Erickson et qu’ils publient ensemble plusieurs articles dans le Psychoanalytic quarterly.

De 1939 à 1948, Erickson est directeur de la recherche et de la formation psychiatrique au sein de l’hopital psychiatrique Eloise. En 1939, le couple d’anthropologues Gregory Bateson et Margaret Mead le consultent à propos des processus de transe qu’ils ont pu observer dans leur travail de terrain à Bali. En mai 1942, Kubie invite Erickson à la première conférence Macy, organisée à New York sur le thème de l’« inhibition cérébrale » et qui est principalement consacrée à l’étude des phénomènes hypnotiques. L’organisateur de la conférence est le neuropsychiatre et mathématicien Warren McCulloch. Parmi les participants, on trouve notamment le neurophysiologiste Arturo Rosenblueth, le directeur médical de la fondation Macy, Frank Fremont-Smith, Gregory Bateson et Margaret Mead. Cette conférence est à l’origine de l’émergence du mouvement cybernétique. La deuxième guerre mondiale contribue en outre à relancer la question de l’hypnose, et en particulier son utilisation très souvent efficace dans les névroses de combat.

En 1948, pour raisons de santé, Erickson s’installe à Phoenix dans l’Arizona, et y ouvre un cabinet de consultations privées. En 1949, avec l’obstétricien William Kroger et le psychologue André Weitzenhoffer, il contribue à la création de la Society for Clinical and Experimental Hypnosis.

À l’âge de 51 ans, Erickson est de nouveau frappé par la poliomélite. De 1954 à 1960, Jay Haley et John Weakland rencontrent de nombreuses fois Erickson dans le cadre de leur projet de recherche consacré à l’étude de la communication chez les schizophrènes. Les rencontres avec Erickson font l’objet de discussions régulières avec les autres membres du projet, l’anthropologue Gregory Bateson et le psychiatre Donald D. Jackson.

En 1957, Erickson fonde l’American Society of Clinical Hypnosis avec William Kroger.

C’est en 1973, suite à la publication par Jay Haley de Uncommon therapy, qu’Erickson devient connu du grand public.

 

 

Explications

Classé dans : Non classé — frederique nepveux @ 23:06

Il existe, chez toute personne, une faculté à maintenir stable un état psychologique ou physiologique interne. Cet état qui est une protection naturelle s’appelle l’homéostasie. Ce qui signifie que toutes les personnes qui vivent des expériences loufoques dans un spectacle d’hypnose sont consentantes à un niveau inconscient ! En effet, les freins psychologiques liés à l’éducation, à la morale ou à la timidité sont désactivées dans l’expérience hypnotique. A l’état d’éveil, la personne se refuserait à accepter de telles expériences, pour les raisons évoquées ci-dessus.
Il est important de souligner que ce qui est demandé dans les spectacles ne présente pas de danger pour la personne. En revanche, si l’on vous demandait de vous prêter à des expériences qui s’avèrent dangereuses pour votre écologie, comme par exemple vous jeter dans le vide depuis le haut d’une tour, ou de vous planter un couteau en pleine poitrine, vous sortiriez spontanément de cet état, grâce à votre homéostasie naturelle.
Vous comprenez mieux à présent comment fonctionnent les spectacles d’hypnose.

Heureusement, l’hypnose thérapeutique est tout autre chose… Si de nombreux centres hospitaliers utilisent régulièrement l’hypnose pour accompagner leurs patients sur des traumatismes, des douleurs chroniques, ou simplement pour pratiquer des anesthésies avant certaines opérations, c’est qu’il faut y chercher une autre définition.

 

 

Historique de l’hypnose

Classé dans : Non classé — frederique nepveux @ 23:05

Les premiers écrits vérifiables d’une séance d’hypnose datent d’il y a 3 000 ans, en Egypte sous Ramsès II, 20e dynastie ! Il s’agit d’une stèle découverte par Musès en 1972. L’hypnose a existé un peu partout dans le monde, comme en Europe (druides et prêtres), et jusqu’au fond de l’Afrique, de l’Amérique, de l’Australie et sur la banquise (sorciers, chamans, etc.). Partout, on retrouve des coutumes de soins et des rituels qui incorporent certains éléments de notre hypnose thérapeutique moderne.
En 1841, James Braid, chirurgien écossais, invente le mot « hypnose ». En 1866, le médecin Ambroise-Auguste Liébault convainc le professeur Hippolyte Bernheim de l’importance de l’hypnose. C’est le début de l’école de Nancy.

En 1891, le professeur Bernheim donne naissance au terme « psychothérapie » qui désigne sa méthode thérapeutique basée sur la suggestion hypnotique.

En 1878, Jean-Martin Charcot fonde l’école de la Salpêtrière. Pour lui, l’état d’hypnose est un état pathologique rattaché à l’hystérie ! Et pour cause, dans le service où il travaillait, il ne voyait que des femmes hystériques.
A l’époque, c’est le début de la fameuse « bataille » entre l’école de la Salpêtrière et celle de Nancy : « état pathologique » contre « état naturel ».

En 1885, Sigmund Freud, alors âgé de 29 ans, cherche à se convaincre lui aussi à la réalité du phénomène hypnotique et de son importance pour la compréhension des processus psychiques. En 1889, il achève sa formation en hypnose à Nancy, mais abandonne rapidement la technique qu’il juge trop autoritaire.

En 1919, hypnose est passée de mode. Pierre Janet, père de la psychologie clinique, poursuit seul en France ses travaux sur le phénomène hypnotique.
Il faudra attendre les travaux géniaux de ce psychiatre américain, Milton Erickson, pour que l’on découvre un bouleversement important dans l’utilisation de l’hypnose, de la thérapie et de l’accompagnement de la personne en général.

 

 

Pourquoi l’Hypnose Ericksonienne ?

Classé dans : Non classé — frederique nepveux @ 23:04

L’Hypnose Ericksonienne tire son nom de Milton Hyland Erickson (1901 – 1980), un célèbre psychiatre américain qui a personnellement souffert de diverses maladies et de problèmes physiques importants, comme la poliomyélite qui le frappa à l’âge de 17 ans. Il trouve alors en lui toutes les ressources nécessaires pour lutter contre cette maladie, ce qui lui permet de se remettre debout un an plus tard. Ayant étudié l’hypnose classique qu’il trouvait trop rigide et trop autoritaire, il mit au point ses propres inductions afin d’en extraire une approche beaucoup plus permissive et plus souple.
L’efficacité de l’hypnose ericksonienne a souvent été qualifiée de « magique », étant donné le changement quasi immédiat des personnes traitées.

 

123
 
 

Formations AS de la Salpêtr... |
La diététique, un art de vi... |
cap bien etre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | GRAPPE : Groupe Relais d'Ai...
| THERAPIE DE SANTE HOL...
| VOTRE CONSEILLER PARAMEDICAL